Cie avec vue sur la mer / site archive

Cie avec vue sur la mer / site archive

Lecture - Spectacle

LA VIE DES MOTS

De et par Stéphane Verrue et Alain Nempont

 

 

 

 

 

Mot : n. m. est issu (v.980) du bas latin muttum "son émis", dérivé régressif

de muttire, proprement "produire le son mu" d'où "souffler mot, grommeler".

Il s'agit d'un terme de la langue parlée que l'on relève chez les auteurs

archaïques et à nouveau dans la Vulgate; il se rattache au groupe de l'onomatopée

mu, et plus spécialement à mutus "son, bruit de voix qui n'a pas de

signification". (...) On note chez Apulée la locution mutmut facere "émettre un son à

peine distinct". (...) A basse époque, muttum est employé dans des phrases

négatives, avec le sens littéral de "ne pas (émettre) un son".

Il en va de même des premiers emplois de mot en français, attesté

dans la locution ne soner mot "ne rien dire"...

 

extrait du Dictionnaire historique de la langue française,

Dictionnaires LE ROBERT, édition de septembre 1995.

 

 

 

 

 

 

 

Les mots…

 

Tantôt ils dévoilent (ah ! trouver le mot juste !), tantôt ils cachent (le plaisir du langage codé, vernaculaire !). Ils ont leur racine, ils ont leur métissage. Ils tombent en désuétude puis soudain reviennent à la mode. Ils évoluent, s'adaptent, se contractent, se dilatent, bougent sans cesse. Néologismes ou mots-valises, onomatopées ou archaïsmes précieux, sortis de la Sorbonne ou des cités, écrits ou proférés, les mots disent la vie, les mots disent l'esprit.

A notre époque, envahie par l'image, oui! il est plutôt réjouissant, cet engouement pour ces petits sons, ces assemblages de signes calligraphiques "entre deux blancs" qui sont - ne l'oublions pas - le fondement-même de la communication, le "medium" de base entre les humains que nous sommes.

 

Depuis plusieurs années maintenant, la vie des mots semble intéresser beaucoup nos contemporains. Le verlan est redevenu à la mode, l'oxymore n'a plus de secret pour nos chers rappeurs, la contrepèterie plait toujours (d'ailleurs, la vie des mots...), quant aux dictionnaires, ils fleurissent !

Laissons de côté les ouvrages très riches et récents sur le Moyen-Age, la République ou le Théâtre. Restons-en aux dictionnaires plus langagiers, moins doctes, plus ludiques comme on dit aujourd'hui. Restons-en au plaisir des ondoiements sémantiques, des glissements de sens, des sonorités évocatrices, des expressions pittoresques, ce champ d'exploration est déjà suffisamment vaste !

 

De plus en plus souvent aujourd'hui, les mots résonnent dans les bibliothèques. De plus en plus souvent aujourd'hui dans les bibliothèques, on y dit des textes, et l'oreille attentive remplace l'œil avide. On y lit à voix haute des manuscrits exhumés, on y célèbre des poètes, ou encore on y fait découvrir des littératures étrangères. Médiathèques-tours de Babel, médiathèques-sanctuaires. Là, les mots dorment, attendant le client. Là, les mots vibrionnent sous les yeux avides du chercheur, du futur bachelier, du thésard besogneux ou du simple curieux de l'écrit.

 

Notre - modeste - projet se situe dans une sorte d'entre-deux. Parole proférée publiquement, certes, mais parole d'avant la littérature. Travail (sérieux et joyeux à la fois) sur l'outil de base, le mot. Allons musarder, allons butiner dans ces gros livres pleins de trésors. Retrouvons-nous, une heure, de temps à autre, sans prétention mais avec curiosité, autour d'un plaisir aussi simple qu'intarissable : le plaisir des mots.

 

Stéphane Verrue – avec vue sur la mer

 

 

 

 

 

 

 

La Vie des Mots

se propose de vous emmener au travers de neuf thèmes …

 

 

La vie des mots – Premier avril ou l'Art de décaler les sons…

 

« Avouons le. Nous voulons célébrer et les poètes et les amours.

Ils renaissent sans fin, ils reviennent sans cesse !

L'idée est fort belle, et dans un goût charmant.

Le poète est un néant fécond… »

 

Vous l'aurez compris cette mouture tord les mots, les torture, les découpe pour le plus grand plaisir des amoureux du calembour et de la contrepétrie et des jeux de mots. Prenons les choses en riant ! 

 

 

 

 

 

La vie des mots - le parler d'jeuns

 

Laisser béton ? Non ! Le parler d'jeuns est accessible à tous ! Même s'il faut être lèz pour capter tout la zic des mots, rien ne sert d'halluciner grave !

Petite remise à niveau jonglant entre le verlan, l'argot et les mots de la culture urbaine. Par SMS et par texto, on en r'trouve même dans les dicos…

 

 

La vie des mots – les mots inventés, langages vernaculaires.

 

De l'origine exacte du mot « palourde » nous n'en savons rien… Rien ? Pas si sûr ! Inventons, inventons des mots pour nous « apprestraire » (apprendre et distraire)… vernaculaire puis véhiculaire… certains mots s'inventent puis s'invitent dans notre langage courant.

Bestiaire langagier, faune hétéroclite faite de mots rares et inventés durant des siècles et que l'on retrouve maintenant au cœur même de nos phrases !

 

 

Les mots et « la chose », langage coquin.

 

Parlez moi d'humour, redite moi des choses tendres !!! Si Cupidon s'en fout, nous prenons le relais pour parler d'amour et de son saint patron Valentin, en passant par les mots et naturellement « la chose ». Extraits de textes, de lettres et vocabulaire de circonstance à usage des amants et autres…

 

 

La vie des mots - Petit précis de belgitude langagière

 

Si vous avez brossé souvent à l'époque de vos humanités, que vous n'étiez pas le manche à balle de la classe, qu'aux heures de fourche vous quittiez l'athénée car vous trouviez cela pelant… c'est normal que vous ne compreniez pas !!! surtout si vous n'habitiez pas en Belgique !

Pour la traduction… demander à un copain de là-bas ou suivre avec attention cette lecture, une fois ! (ou deux)

 

 

La vie des mots – le langage urbain

 

On la chante, on la peint, on la dit, on la photographie… on y vit… on en parle !! Petit abécédaire urbain : des pavés aux barricades, des chiens aux téléphones portables, des cafés au p'tit noir, de la ville bidon au bidonville… on arpente ici la ville des mots !

 

 

 

La vie des mots – les mots migrants

 

Ils suivent les saisons, les époques et les modes. Apportés par bateaux, par avions, par la poste ou à pieds, dans des contes ou des journaux, entendus dans les cafés, les bordels, les salons, sur les pages d'un livre ou sur les lèvres, du coin de la rue ou des pays lointains.. les mots voyagent. On sait qu'ils s'arrêtent parfois dans notre langue…mais d'où viennent-ils ?

 

 

La vie des mots – les mots du travail

 

Chaque branche de métier a son vocabulaire, ses expressions, ses codes… opaque pour ceux qui ne sont pas initiés certaines professions affichent un certain goût pour les mots et les tournures de phrases saugrenues ou incompréhensibles des néophytes. Voici un moyen pour entrer dans les secrets de ces vocables et découvrir la richesse du parler des métiers.

 

La vie des mots – Petite histoire de la lecture

 

Lire ! Oui, mais comment ? A voix haute ou en silence ? De St Augustin à Daniel Pennac, petit voyage drolatique à travers l'histoire de la lecture. Où l'on apprend – entre autre – pourquoi un célèbre cigare cubain s'appelle le Monte-Cristo…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Vie des Mots

 

 

Ø      Vous avez une commande particulière qui ne se retrouve pas dans ces spectacles, contactez nous pour que l'on en discute… nous sommes ouverts à toutes les propositions !

 

 

Ø      La Vie des Mots sont des lectures - plus ou moins - mises en jeu.

Ces lectures ne demandent que deux chaises et un "paper-board" (et encore… nous pouvons même venir avec !). Elles durent entre 60 et 70 minutes.

 

 

Conditions financières : contacter Caroline Liénard - avec vue sur la mer 

 

La Vie des Mots bénéficient de l'aide à la diffusion du Conseil Général du Pas de Calais et de l'aide à la diffusion du Conseil Général du Nord

 

 



05/07/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres